DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Hezbollah quitte les rues de Beyrouth

Vous lisez:

Le Hezbollah quitte les rues de Beyrouth

Taille du texte Aa Aa

L’opposition libanaise a décidé de retirer ses miliciens et de confier le contrôle de la capitale à l’armée, mais tout en poursuivant son mouvement de “désobéissance civile”. L’annonce est venue en fin de journée d’un responsable du mouvement chiite, après que l’armée a déclaré qu’elle gelait les mesures décidées par le gouvernement, notamment l’interdiction du réseau de télécommunication du Hezbollah.

A la mi journée, le Premier ministre Fouad Siniora avait pris la parole à la télévision et confié à l’armée le soin d’imposer la sécurité au Liban, de retirer “immédiatement” les hommes armés de la rue et de protéger la paix civile. Il avait aussi critiqué la passivité de l’armée lors des combats.

Pendant ce temps à Tripoli dans le nord du pays, les violences se sont poursuivies. Des militants sunnites favorables au gouvernement ont assailli un bureau du parti Bass, ils ont brûlé des drapeaux syriens. Dans un autre village toujours au nord du Liban au moins dix militants pro syrien ont été tués dans des conditions quasi similaires.