DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Zimbabwe : le gouvernement rejette les conditions de Tsvangirai pour le second tour de la présidentielle

Vous lisez:

Zimbabwe : le gouvernement rejette les conditions de Tsvangirai pour le second tour de la présidentielle

Taille du texte Aa Aa

Les conditions posées par Morgan Tsvangiraï pour disputer le second tour de la présidentielle, ont été rejetées par les autorités du Zimbabwe. Le leader du MDC, qui se trouve actuellement en Afrique du Sud, exigeait entre autre la présence d’observateurs internationaux. “Nous devons exaucer les rêves de notre peuple, qui a été trahi et traumatisé depuis le 29 mars. Le MDC a donc décidé de participer à l‘élection dans l’interêt de notre peuple”.

Le ministre de l’Intérieur a rejeté en bloc toutes les propositions de Tsvangiraï.
La commission électorale a mis plus d’un mois pour publier les résultats du premier tour. Tsvangiraï a obtenu 47,9% contre 43,2% à Robert Mugabe. Le chef de l’opposition a contesté les résultats convaincu d’avoir obtenu la majorité à l‘élection.

Morgan Tsvangirai a demandé à la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) d’envoyer des hommes de maintien de la paix au Zimbabwe afin que l’opinion puisse avoir confiance dans l’organisation du scrutin. Le MDC accuse le parti de Mugabe d’avoir mené une campagne de violences pour s’assurer la victoire à la présidentielle.
Tsvangiraï doit rentrer au Zimbabwe la semaine prochaine.