DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Apaisement à Beyrouth, reprise des violences à Tripoli

Vous lisez:

Apaisement à Beyrouth, reprise des violences à Tripoli

Taille du texte Aa Aa

Les affrontements ont repris à Tripoli dans le nord du Liban, entre partisans de la majorité et supporters de l’opposition emmenée par le Hezbollah. Ils ont fait une victime ce matin et ont fait fuir des milliers de personnes. Déjà hier, des partisans du Premier ministre libanais Fouad Siniora avaient mis à sac les bureaux du Hezbollah local, montrant ainsi leur fureur après le coup de force du Hezbollah à Beyrouth.

La capitale libanaise était en effet occupée jusqu‘à hier par des miliciens du mouvement chiite, appuyés notamment par des membres du parti d’opposition Amal. Mais, ce samedi, les combattants ont quitté la ville, tout en assurant que la campagne de désobéissance civile continuait. Les affrontements entre partisans du gouvernement et ceux du Hezbollah et de ses alliés ont fait plus de trente morts depuis jeudi, à Beyrouth, et dans d’autres villes.