DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vote décisif pour l'avenir de la Serbie

Vous lisez:

Vote décisif pour l'avenir de la Serbie

Taille du texte Aa Aa

Sept millions d‘électeurs doivent renouveler leur parlement après la démission début mars du Premier ministre Vojislav Kostunica. Le scrutin est incertain, les trois parti en lice ne semblant pas capable de dégager une majorité. Parmi les grands thèmes de la campagne, l’intégration dans l’UE, un thème cher au président Boris Tadic qui a signé il y a dix jours avec l’Union européenne un accord d’association provoquant les foudres de l’opposition.

Après avoir accompli son devoir électoral Boris Tadic a souhaité que “les serbes votent non seulement pour cette idée d’une Serbie dans l’Europe mais aussi pour la défense de la souveraineté et de l’intégrité du pays.” Les ultra-nationalistes de Tomislav Nikolic, profondément eurosceptiques, sont crédités de 34% d’intentions de vote, soit un point de plus que le Parti démocrate de Boris Tadic. Les deux partis se rejoignent en revanche sur le dossier kosovar, Tadic comme Nikolic refusant l’indépendance du Kosovo.

Si les sondages se révèlent exacts, le parti de l’ex Premier ministre Vojislav Kostunica devrait bien jouer les arbitres et pencherait alors du côté des nationalistes. Enfin les autorités de Belgrade ont fait en sorte que les 120.000 Serbes qui vivent dans les enclaves du Kosovo puissent voter eux aussi.