DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La tension reste vive au Liban

Vous lisez:

La tension reste vive au Liban

Taille du texte Aa Aa

Si le calme est revenu dans la capitale, des combats se poursuivent lundi à Aley, dans la montagne à l’est de Beyrouth entre partisans du gouvernement et de l’opposition. Des violences qui ont fait au moins 8 morts. A Beyrouth, l’armée libanaise s’est déployée en masse à la faveur du retrait des miliciens du Hezbollah qui avaient pris de force le contrôle des secteurs ouest de la capitale.

Au Caire, les ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe ont appelé à un cessez-le-feu. Amr Moussa, le secrétaire général de la Ligue arabe a annoncé l’envoi à Beyrouth d’une délégation conduite par le Premier ministre du Qatar. Objectif: mettre fin au conflit fratricide en réunissant tous les protagonistes. Aucune date précise n’a été donnée.

En cinq jours, les violences ont fait 42 morts et plus de 160 blessés. Le gouvernement s’en est remis à l’armée pour rétablir la paix civile. L’opposition a cependant averti qu’elle poursuivrait sa campagne de désobéissance civique.