DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Royaume-Uni : Gordon Brown veut favoriser la recherche sur les embryons humains

Vous lisez:

Royaume-Uni : Gordon Brown veut favoriser la recherche sur les embryons humains

Taille du texte Aa Aa

C’est à un sujet extrêmement sensible que le Premier ministre travailliste Gordon Brown a décidé de s’attaquer : la recherche sur les embryons humains. Il a obtenu une première victoire avec un vote favorable de la Chambre des communes sur un texte très en faveur des scientifiques. Mais la partie est loin d‘être gagnée.

“Ce type de recherche ouvre la voie à des progrès considérables pour développer le traitement de maladies dégénératives et d’autres affections jusqu‘à présent incurables, a défendu le secrétaire à la Santé, Alan Johnson. Cela donne un nouvel espoir à des centaines de milliers de malades et à leurs familles.” Une position contestée, y compris dans le camp travailliste. Au point que Gordon Brown, soucieux d‘éviter de déclencher une crise, a laissé la liberté de vote à ses parlementaires. “La recherche embryonnaire se pratique ici depuis 1990 et elle n’a pas fait apparaitre de thérapie concluante, estime la députée travailliste catholique Claire Curtis-Thomas. Alors que la recherche sur les cellules adultes a permis la mise en oeuvre de thérapies”, souligne-t-elle.

Le Royaume-Uni est l’un des pays leaders en matière de recherche dans ce domaine très délicat. Avec une règlementation très permissive. Au point d’attirer des scientifiques du monde entier. Mais aussi de déclencher périodiquement des manifestations d’opposants à toute manipulation génétique. Ceux-ci essaieront de profiter de la discussion sur ce texte pour obtenir une réduction du délai légal pour un avortement. De 24 semaines actuellement à 18, 16 voire 13 semaines…