DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Birmanie restreint l'accès à la zone du cyclone et refoule les étrangers

Vous lisez:

La Birmanie restreint l'accès à la zone du cyclone et refoule les étrangers

Taille du texte Aa Aa

La pression internationale s’intensifie sur la junte birmane pour qu’elle cesse de filtrer l’aide humanitaire au profit des survivants du cyclone Nargis. Les autorités militaires ont encore renforcé les contrôles sur les routes menant au delta de l’Irrawaddy, où des étrangers ont été à nouveau refoulés aujourd’hui.

Le temps presse, et l’inquiétude ne cesse de croître pour les rescapés, alors que de fortes pluies se sont encore abattues cette nuit et qu’on parle de la menace d’un second cyclone qui pourrait frapper le sud du pays.

Même si le rythme des secours s’est accéléré depuis dimanche, les besoins des deux millions de survivants sont énormes. Le bilan provisoire de la catastrophe fait état de 32 000 morts et presque autant de disparus, et des diplomates parlent de plus de 100 000 tués. Selon l’Onu, les opérations n’ont permis de répondre qu‘à 10 à 20% des besoins en eau potable, vivres et matériels.

Dans un total dénuement, combien de temps ces rescapés confrontés à la faim et à la menace des épidémie pourront-ils tenir? Certains quand ils le peuvent vont chercher de l’aide, comme ceux-ci de l’autre de la frontière en Thailande…