DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tirs de joie dans Beyrouth

Vous lisez:

Tirs de joie dans Beyrouth

Taille du texte Aa Aa

Les sympathisants du Hezbollah célèbrent à leur manière la volte-face du gouvernement libanais. Fouad Siniora a en effet annulé les deux mesures prises contre la milice chiite. A savoir : le démantèlement du réseau de télécommunications parallèle du parti de Dieu et le limogeage du directeur de la sécurité de l’aéroport de Beyrouth. Deux décisions à l’origine des combats qui ont éclaté la semaine dernière au Liban.

L’annonce de cette abrogation intervient alors qu’une délégation arabe a entamé une médiation entre la majorité anti-syrienne et l’opposition soutenue par Damas et Téhéran. Objectif : désamorcer la crise et convaincre les dirigeants libanais rivaux de se rendre au Qatar pour discuter du partage du pouvoir.

Aujourd’hui, un calme relatif semble être revenu dans la capitale après plusieurs jours d’affrontements entre le Hezbollah et les partisans du gouvernement qui ont fait plus de 80 morts.