DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cannes, grave encore cette année, et recentré sur LE cinéma

Vous lisez:

Cannes, grave encore cette année, et recentré sur LE cinéma

Taille du texte Aa Aa

C’est le temple des stars, du luxe, de la beauté, des strass. Pendant 10 jours Cannes attire la lumière et les caméras du monde entier. Les autres festivals, les concurrents lui reprochent son côté paillettes et midinettes qui cristallise les regards et fait oublier les salles obscures. Injuste disent les pères du festival. A Cannes il y a les stars ET le cinéma, voire les stars au service du cinéma.

Explication du maître de cérémonie de cette année Edouard Baer: “On fait venir tout le barnum de l‘époque, tout ce qu’il y a de plus cacophonique, tout ce qu’il y a de plus bruyant, tout ce qu’il y a de plus à la limite de la vulgarité, On fait monter du footballeur, du mannequin, de la star, des coiffures, des robes, des dentiers, des yatchs, des machins, on met ça , alors toutes les caméras viennent voir “qu’est-ce qui se passe” et bien, maintenant qu’elles sont là, on leur montre les films, le principal, le coeur du truc…”

Le coeur du “truc”. Recentrer le festival sur ce qui a fait sa réputation et qui est sa raison d‘être : les films. Toutes ces années, Cannes a récompensé des films d’auteurs qui ont bénéficié d’un tremplin en or pour être connus et vus dans le monde entier. Thierry Fremaux, directeur du festival : “Cette année, on a voulu commencer un nouveau cycle sur l’idée que le plus important à l’intérieur du festival de Cannes… oui, il y a les fêtes, oui il y a la Côte d’azur, oui il y a le business, il y a le glamour… Mais c’est le cinéma le plus important”

Et nul ne pouvait mieux incarner ce virage “sérieux” que le président du jury cette année: Sean Penn, acteur et réalisateur lui même primé ici, connu pour ses convictions politiques, notamment contre la guerre en Irak et Georges Bush qu’il n’a pas manqué d‘épingler violemment d’entrée de jeu mercredi : “Je crois que les films parlent d’amour, l’art parle d’amour, et on se rend compte qu’en fait le cerveau doit fonctionner avec le coeur, et quand quelqu’un agit sans son cerveau, ni son coeur, il tue des centaines de milliers de personnes dans le monde…”

Sean Penn a aussi prévenu: son jugement sera influencé par les évènements actuels, la Chine, la Birmanie. 22 films sont en compétition, des films difficiles souvent, touchant à des sujets délicats. La palme sera probablement attribuée à l’un d’entre eux.