DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grandes idées et petites réconciliations au sommet Amérique Latine/Union européenne.

Vous lisez:

Grandes idées et petites réconciliations au sommet Amérique Latine/Union européenne.

Taille du texte Aa Aa

La crise alimentaire mondiale, le réchauffement climatique, ou l’utilisation des bio-carburants étaient au programme des discussions du cinquième sommet Union Européenne-Amérique latine.

Réunis au Pérou, la cinquantaine de chefs d’Etat et de gouvernement a adopté hier la déclaration de Lima, une somme de recommandations et de propositions sur ces thèmes d’actualité.

José Manuel Barroso, président de la commission européenne, s’est félicité du fait que les participants au sommet aient pu travailler sur les deux dossiers difficiles de la lutte contre la pauvreté et du combat pour l’environnement.

Côté rencontres bilatérales, signalons que le président vénézuélien s’est réconcilié avec les Espagnols, l‘épisode “porque no te callas” semble à présent bien refermé, Hugo Chavez s’est aussi excusé auprès d’Angela Merkel qu’il avait accusée d‘être membre d’un mouvement politique ayant soutenu Hitler. Et d’une manière générale, le sommet s’est déroulé dans une atmosphère apaisée.

A la fin des discussions, la présidente chilienne Michelle Bachelet et son homologue argentine Cristina Kirchner ont suggéré une alliance entre l’Amérique Latine et l’Europe pour affronter la crise alimentaire.