DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des diplomates étrangers survolent les régions dévastées de Birmanie

Vous lisez:

Des diplomates étrangers survolent les régions dévastées de Birmanie

Taille du texte Aa Aa

Samedi, une soixantaine de diplomates étrangers ont été autorisés à survoler des zones du delta de l’Irrawady dévasté le 3 mai par le cyclone Nargis. Un itinéraire soigneusement choisi par les militaires birmans qui assurent pouvoir gérer seuls la distribution de l’aide aux 2,5 millions de sinistrés. Illustration de cette détermination : le Mistral. Le bâtiment de la Marine nationale française est toujours bloqué au large des côtes birmanes. A son bord : de quoi nourrir 100 000 personnes pendant 15 jours. Mais pour la junte, Paris a envoyé un navire de guerre. Et si elle autorisé 80 médecins asiatiques à entrer en Birmanie, pas question pour autant de laisser accoster le Mistral malgré les critiques de la communauté internationale.
L’opposition birmane parle désormais de tragédie humanitaire créée par l’homme. Une tragédie qui a déjà fait plus de 133 000 morts et disparus. Des milliers de corps et de villages suppliciés. Mais rien ne semble ébranler la junte.