DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cinéma : l'Europe veut encourager les coopérations avec le reste du monde

Vous lisez:

Cinéma : l'Europe veut encourager les coopérations avec le reste du monde

Taille du texte Aa Aa

Six ans déjà que l’Europe a sa journée dans le cadre du festival de Cannes. Cette année, la Commission en a profité pour annoncer une bonne nouvelle. Les aides d’Etat au cinéma devraient être autorisées plus longtemps, jusqu’en 2012 au lieu de 2009. Bruxelles, d’habitude intraitable en matière d’aides publiques, fait une exception pour la culture. José Manuel Barroso, président de la Commission: “Si nous laissions tout au marché dans un domaine comme la culture, alors nous ne pourrions pas aider certaines expressions qui sont parfois des expressions très minoritaires mais de grande qualité, et qui sont parfois des expressions d’avant-garde.”

L’Europe cinématographique, c’est aussi le programme Media, qui finance la distribution et la promotion de films. Le réalisateur roumain Christian Mungiu, qui a remporté la Palme d’or l’an dernier pour “4 mois, 3 semaines et 2 jours” était le parrain de cette journée de l’Europe. Il nous livre ses inquiétudes sur l’avenir du cinéma européen: “Parce que nous produisons beaucoup de films, les projeter et les sortir tous ne sera pas facile. Et l’une des choses les plus importantes à régler est le problème du piratage, parce qu’il y a beaucoup de sympathie pour ce que nous faisons, mais pas toujours les moyens suffisants pour soutenir la production d’autres films par la suite, en les achetant par exemple.”

Et puisque le cinéma est lui aussi influencé par la mondialisation, Bruxelles envisage de mettre en place un nouveau programme Media, celui-là tourné vers le reste du monde. Viviane Reding, la commissaire en charge des médias, espère bien renforcer ainsi les coopérations avec les pays tiers. “Cette année-ci, on s’est dit : mais que fait le cinéma européen face aux autres cinémas, face aux autres parties du monde ? Et donc, nous allons soutenir l’Europe vers l’extérieur, l’Europe et les autres continents.”

Cette année, quatorze des films sélectionnés à Cannes ont été soutenus par Media. Doté d’un budget de 755 millions d’euros sur sept ans, le programme fait voyager les oeuvres à travers l’Europe. Forte de ce tremplin, l’industrie cinématographique européenne peut désormais viser plus loin, pourquoi pas l’Amérique du Sud ou l’Asie ?