DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Violences xénophobes mortelles en Afrique du Sud


Afrique du Sud

Violences xénophobes mortelles en Afrique du Sud

Malgré les tentatives de la police de rétablir l’ordre, vingt-deux personnes ont été tuées à Johannesburg et dans sa banlieue en une semaine. C’est une véritable vague de violences qui s’est déclenchée contre les immigrants étrangers qui vivent dans les faubourgs de la capitale économique.

Certains Sud-Africains accusent en effet les étrangers de prendre les emplois locaux et de faire monter la criminalité, notamment dans les bidonvilles de Johannesburg. Dans le township d’Alexandra, les violences ont commencé le 11 mai. Depuis, 250 personnes ont été arrêtées.

La folie des fauteurs de trouble ne connaît pas de limite… Des viols ont été rapportés, et deux hommes, dont l’un ligoté dans une couverture, ont été brûlés vifs par leurs agresseurs.

Les immigrants visés viennent pour la plupart du Zimbabwe et du Mozambique… Beaucoup se sont réfugiés avec leurs familles dans des commissariats de police ou des écoles. Les violences ont aussi entraîné la mise à sac et le pillage de plusieurs magasins.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nouvelle étape de la loi turque antitabac