DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Agriculture : Bruxelles propose de soutenir la production tout en poursuivant la réforme du secteur

Vous lisez:

Agriculture : Bruxelles propose de soutenir la production tout en poursuivant la réforme du secteur

Taille du texte Aa Aa

L’Europe doit produire plus pour faire face à la demande en ces temps de crise alimentaire mondiale. Partant de cet impératif, la Commission a défendu son projet de remaniement de la Politique agricole commune. Pour mieux approvisionner le marché européen et les pays émergents, où la demande ne cesse de croître, Bruxelles fait plusieurs propositions. Tout d’abord, supprimer une fois pour toutes les jachères obligatoires, ce qui pourrait libérer 4 à 5 millions d’hectares.

Ensuite, maintenir la suspension des droits de douanes sur les importations de nombreux céréales, comme le blé dont le prix a grimpé de 84% sur un an. La commissaire européenne à l’Agriculture Mariann Fischer Boel veut aussi continuer d’augmenter les quotas laitiers d’année en année jusqu‘à leur suppression en 2015. Des quotas qui avaient été introduits dans les années 80 pour lutter contre la surproduction de lait mais qui sont aujourd’hui obsolètes.

L’autre volet de ce bilan de santé de la PAC est plus controversé. Il s’agit de supprimer tout lien là où il y en a encore entre les aides européennes et les quantités produites, supprimer aussi les soutiens au prix et donner plus pour le développement rural en prélevant les aides aux agriculteurs. Les pays les plus libéraux sont pour, mais les grandes puissances agricoles comme l’Allemagne entendent bien faire de la résistance.