DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La junte birmane entrouvre enfin une porte à l'aide internationale

Vous lisez:

La junte birmane entrouvre enfin une porte à l'aide internationale

Taille du texte Aa Aa

Distribution de biscuits depuis un camion dans un village birman frappé par le cyclone Nargis, il y a plus de deux semaines. A présent, les habitants doivent jouer des coudes pour récupérer un peu de nourriture fournie par des donateurs privés. Dans l’ensemble du pays, la plupart des quelques deux millions et demi de sinistrés n’ont pas encore reçu d’aide.

Mais, du côté des autorités, les choses évoluent. La junte militaire a décrété à partir de ce mardi, un deuil national de trois jours pour les 133.600 morts et disparus. Et, pour la première fois, le numéro un birman s’est rendu dans les zones dévastées à Labutta. Le généralissime Than Shwe a visité un camp qui accueille des sinistrés.

Intransigeante jusqu‘à présent, la junte multiplie désormais les signes d’ouverture en faveur de l’assistance internationale. Elle a autorisé la venue de plusieurs dizaines d’humanitaires en provenance des pays d’Asie du sud-est, membres de l’ASEAN.

Les militaires ont accepté hier la visite du représentant des Nations unies, John Holmes, quelques jours avant celle du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, et la tenue d’une conférence d’appel de fonds à Rangoun dimanche, sous l‘égide de l’ONU et de l’ASEAN.

Des efforts diplomatiques attendus avec impatience sur le terrain alors que certains dont des moines tentent de porter secours avec bien peu de moyens.