DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La province chinoise du Sichuan vit dans la crainte de nouvelles répliques

Vous lisez:

La province chinoise du Sichuan vit dans la crainte de nouvelles répliques

Taille du texte Aa Aa

La Chine a entamé hier trois jours de deuil national ce lundi tout en continuant à craindre les éventuelles répliques qui pourraient encore toucher la province du Sichuan. L’ensemble du pays a respecté trois minutes de silence à l’heure exacte où le séisme a frappé la région, le 12 mai dernier, faisant plus de 70.000 morts et disparus. La plupart des commerces ont suspendu leurs activités, tout comme la Bourse de Shangaï.

En marge des veillées funèbres, la population craint de nouvelles répliques semblables à celle qui a touché dimanche le sud-ouest du pays. Les autorités ont émis une alerte pour la nuit. De nombreux bâtiments, dont l’hôpital, ont été évacués.

La population de Chengdu se réfugie dans la rue tandis que les secouristes poursuivent les recherches. Trois personnes ont été retirées vivantes des décombres ce lundi mais les risques d‘épidémie sont accrus pour les survivants.