DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Union pour la Méditerranée : Bruxelles et la France ne sont pas sur la même longueur d'onde

Vous lisez:

Union pour la Méditerranée : Bruxelles et la France ne sont pas sur la même longueur d'onde

Taille du texte Aa Aa

L’Union pour la Méditerranée sera porteuse de projets concrets, comme la dépollution de la mer. Sur ce point, il y a unanimité. En revanche, il va falloir que Bruxelles et la France s’entendent sur le reste. Nicolas Sarkozy espérait établir le secrétariat de cette Union en Tunisie. Les défenseurs des droits de l’Homme y sont hostiles. Il espérait aussi présider l’Union côté européen.

La Commission lui répond que ce poste reviendra aux représentants des institutions européennes, et invoque sa bonne foi. La commissaire aux Relations extérieures Benita Ferrero-Waldner: “Déclaration de guerre, non ! Au contraire. Je crois à une possibilité de fusion qui sera un succès et sera la seule possibilité de faire un succès de ce Processus de Barcelone-Union pour la Méditerranée.”

Cette Union pour la Méditerranée, voulue par la France, est censée relancer la coopération entre les Vingt-sept et les pays de la rive sud et de l’est de la Méditerranée. Elle sera officiellement inaugurée le 13 juillet lors d’un sommet à Paris, et outre la dépollution, il est question de créer des autoroutes de la mer et de développer l‘énergie solaire.