DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La situation reste tendue dans les townships de Johannesburg

Vous lisez:

La situation reste tendue dans les townships de Johannesburg

Taille du texte Aa Aa

La police a dispersé ce mardi près de 700 Sud-africains des quartiers défavorisés. Munis de machettes, de marteaux, de tout objet qui pourrait leur servir d’arme, les habitants traquent les immigrés qu’ils accusent de propager la criminalité et de voler leur travail. Passages à tabac, viols, meurtres, les violences qui ont éclaté le 11 mai dernier ont fait au moins 24 morts et 13.000 déplacés.

Tandis que le Président Mbeki multiplie les appels au calme, le ministre de la Sécurité, Charles Nqakula, s’est rendu sur place. Il promet de faire tout ce qui était en son pouvoir pour éviter que les violences se propagent.

La police a procédé à l’arrestation de près de 300 personnes depuis le début des violences.