DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"La hausse du brut relève de la psychologie", affirme le Pdg de Royal Dutch Shell, mais voyager par avion va coûter plus cher

Vous lisez:

"La hausse du brut relève de la psychologie", affirme le Pdg de Royal Dutch Shell, mais voyager par avion va coûter plus cher

Taille du texte Aa Aa

Pour le troisième jour consécutif, les cours du pétrole brut ont atteint de nouveaux records jeudi à 135 dollars le baril : les investisseurs s’inquiétant à la fois des perspectives d’approvisionnement et de la baisse des stocks américains. Le pic de 135 dollars le baril représente le double de celui atteint en 2005 à 69 dollars. Dans une récente étude, la banque d’investissements américain Goldman Sachs souligne que les ingrédients d’une pénurie de l’offre à court terme sont en place.

Pourtant : “Ce qui arrive aux marchés actuellement est une vraie surprise pour nous, affirme le Pdg de la compagnie Shell; parce que ce que nous voyons est qu’il n’y a pas de rupture physique d’approvisionnement. Aucun tanker n’attend au Moyen Orient, on ne voit pas de voiture en attente aux stations services parce qu’il n’y a plus d’essence. Donc ce que nous vivons actuellement relève de la psychologie et on ne peut pas prévoir la psychologie”.

Pourtant, les Etats Unis demandent en vain depuis plusieurs semaines aux membres de l’Opep d’accroître leur production pour permettre aux marchés de respirer. Réponse de l’Opep et de son secrétaire général Abdullah al-Badri : “nous ne pouvons rien faire car le marché est suffisamment approvisionné”. Tiens, tiens c’est ce que dit à peu de choses près le patron de Shell….

Parmi les nombreuses conséquences de cette situation folle : les principales compagnies aériennes mondiales préviennent que leurs bénéfices vont baisser et que le prix de leurs bilets vont augmenter. Pour ces compagnies, le coût du kerosène a augmenté de 170% depuis le début de l’année 2007.