DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En Afrique du sud , les violences xénophobes contaminent le Cap

Vous lisez:

En Afrique du sud , les violences xénophobes contaminent le Cap

Taille du texte Aa Aa

Hier soir une réunion publique dans un bidonville situé à 20 kilomètres de la capitale politique du pays a dégénéré. Des bandes ont fouillé et pillé des boutiques appartenant à des étrangers et des zimbabwéens. Une cinquantaine d‘émeutiers a été interpellés selon la police. Ces scènes de violence dans les townships ont débuté le 11 mai dernier, le gouvernement a du envoyer 200 militaires dans les quartiers pauvres de Johannesburg pour rétablir l’ordre.

Exédés par leurs conditions de vie misérables , les habitants des quartiers déshérités d’Alexandra s’en sont pris au début du mois aux étrangers dont de nombreux réfugiés zimbabwéens, les accusants d‘êtres à l’origine de tous leurs maux, chômage et criminalité.

Ces ratonnades sanglantes se sont soldées par la mort de 42 personnes . 16 000 étrangers ont fuit leurs habitations pour se réfugier dans les commissariats et les centres paroissiaux .