DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le parti travailliste britannique essuie un nouvel échec lors d'une législative partielle


monde

Le parti travailliste britannique essuie un nouvel échec lors d'une législative partielle

En Grande-Bretagne, le parti travailliste a essuyé une nouvelle défaite électorale. C‘était hier à l’occasion d’une législative partielle, à Crewe, au nord-ouest du pays. Au niveau national, cela ne change pas la donne : les travaillistes ont toujours la majorité au Parlement. Mais cela fragilise un peu plus la formation de Gordon Brown. Dans les sondages, le Premier ministre est au plus mal. Et dans les urnes, son parti avait été battu lors des municipales le 1er mai. Gordon Brown encaisse.

“Les électeurs ont voulu attirer notre attention sur leurs vrais problèmes, explique-t-il. C’est par exemple, l’augmentation des prix du pétrole qu’ils constatent à la pompe. C’est, dans les supermarchés, la hausse des prix des aliments. Et puis, les factures de gaz et d‘électricité qui grimpent à cause des prix du pétrole. Nous avons compris le message. Avec le gouvernement, nous allons nous occuper de tous ces problèmes de nos concitoyens.”

Pour les conservateurs, le message des électeurs dépasse le cadre économique. C’est un ras-le-bol politique, selon le leader David Cameron. “Nous assistons à la fin du gouvernement, assure-t-il, ce gouvernement tout puissant, autoritaire, centralisateur. Les gens veulent du changement. Ils en ont assez de ces autorités qui ponctionnent leur argent, ensuite, qui le gaspillent et qui instaurent après des taxes toujours plus élevées.”

La victoire des conservateurs hier dans un scrutin partiel est une première depuis trente ans. C‘était en 1978 : un candidat de droite s‘était imposé aux dépens des travaillistes, ouvrant ainsi une brèche, puisqu’un an plus tard, le parti conservateur accèdait au pouvoir, avec Margaret Thatcher. Les prochaines législatives en Grande-Bretagne auront lieu en 2010 au plus tard.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Dmitri Medevedev en Chine