DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les marins-pêcheurs français ne lâchent pas prise

Vous lisez:

Les marins-pêcheurs français ne lâchent pas prise

Taille du texte Aa Aa

En dépit des tentatives d’apaisement du gouvernement, ils ont poursuivi leurs actions hier pour obtenir un gazole à 40 centimes d’euros le litre, contre 75 actuellement : opération escargot dans le détroit du Pas-de-Calais, le plus fréquenté au monde, ou encore blocus de cette raffinerie Total à Dunkerque.

Le gouvernement s’est engagé à payer la différence aux pêcheurs. Lors d’une nouvelle rencontre hier, le ministre de tutelle, Michel Barnier, leur a même assuré avoir la bénédiction de la Commission européenne. Un accord de principe, a rectifié Bruxelles.

Les représentants des pêcheurs ont bien salué des avancées, mais ils ne sont pas parvenus à convaincre leur base.

En attendant, la grogne des français fait des émules dans les pays voisins. Hier, les pêcheurs belges ont distribué gratuitement une tonne de poisson à Zeebruges. Ils menacent de durcir le ton si les autorités ne prennent pas en compte leurs revendications.
Quant aux pêcheurs espagnols et portugais, ils prévoient une journée d’action vendredi prochain.