DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Enfants disparus : Bruxelles fait pression pour la mise en oeuvre du numéro d'urgence européen

Vous lisez:

Enfants disparus : Bruxelles fait pression pour la mise en oeuvre du numéro d'urgence européen

Taille du texte Aa Aa

Ne pas oublier les enfants disparus ou sexuellement exploités. C’est l’appel lancé par la Commission, qui a de nouveau exhorté les Etats-membres à mettre en place un numéro commun, le 116 000, pour signaler les disparitions. Jusqu’ici, seulement deux pays l’ont fait. Francis Jacob, président de l’ONG Missing Children Europe :

“Mon message est que dans l’Europe sans frontières, une Europe où l’usage d’internet est très répandu, où l’on peut voyager vite et facilement, les problèmes des enfants disparus, des enfants exploités sexuellement, requièrent de plus en plus une approche européenne. Nous avons besoin d’actions, pas de mots.”

Bruxelles attend aussi de chaque pays européen qu’il développe un système d’alerte-enlèvement, à l’image de ce qui existe en France et en Belgique. Lorsqu’il est déclenché, des alertes sont diffusées sur les médias, les autoroutes et dans les gares, ce qui a permis de retrouver plusieurs enfants peu après leur enlèvement.