DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affaire Olmert : un témoin-clé à la barre

Vous lisez:

Affaire Olmert : un témoin-clé à la barre

Taille du texte Aa Aa

Ehud Olmert est assis sur un siège éjectable alors que la cour de Jérusalem auditionne un témoin clé de l’enquête sur des pots de vins qu’aurait touché autrefois le Premier ministre israélien.

Le procureur général a convoqué l’homme d’affaires américain Morris Talansky à la barre. Il est soupçonné d’avoir remis à Ehud Olmert plusieurs enveloppes contenant des centaines de milliers de dollars. Des sommes destinées à financer ses campagnes électorales à la mairie de Jérusalem en 93 et 98, et des élections internes au Likoud, son parti de l‘époque. Or, la loi israélienne interdit les donations supérieures à quelques centaines de dollars.

A ce jour, Ehud Olmert a admis avoir touché des dons versés par Talanskiy mais nie lui avoir accordé des avantages indus en échange. La semaine dernière, il a cependant tenté de faire interdire sa déposition préliminaire. En vain.

Vendredi dernier, le domicile d’Ehud Olmert a été perquisitionné pour la deuxième fois en deux semaines. Le Premier ministre israélien a promis de démissionner s’il devait être inculpé dans cette affaire.