DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gazole cher : pêcheurs et routiers, même combat

Vous lisez:

Gazole cher : pêcheurs et routiers, même combat

Taille du texte Aa Aa

Après les pêcheurs, la grogne contre le gazole cher gagne les chauffeurs routiers en Europe.

En Grande-Bretagne, des centaines de camions ont convergé vers Londres, la capitale, et Cardiff au Pays de Galles. Les transporteurs britanniques affirment que la hausse des prix des carburants pousse leurs entreprises au bord du gouffre.

“J’avais 3 camions mais en janvier,” confie Martin Archcock, chauffeur routier. “J’ai été obligé de m’en défaire à cause de la hausse du prix du carburant, donc je les ai vendus. J’avais trois chauffeurs excellents, et c’est ce qui m’a vraiment fait de la peine, devoir renvoyer mes chauffeurs, mais sans ça, c‘était la faillite.”

En plus de la flambée des cours du brut, les prix à la pompe en Grande-Bretagne sont affectés par les taxes les plus élevées de l’Union européenne. Ainsi, en 1 an, ils ont augmenté de plus de 30 %. Pour calmer les esprits, le gouvernement songe à revoir ses projets de hausse des taxes sur les carburants et des péages.

Mais les chauffeurs routiers britanniques veulent plus. Dans une pétition qu’ils sont allés remettre à Downing Street, ils ont appelé le premier ministre Gordon Brown à leur accorder une ristourne spéciale de l’ordre de 30 centimes d’euros par litre.

Dans la mesure où 85 % des marchandises sont livrées par la route en Grande-Bretagne, ils font valoir que leur activité est essentielle à la bonne marche du pays.