DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les cinq pays riverains de l'Arctique tentent d'aplanir leurs différends au Groenland

Vous lisez:

Les cinq pays riverains de l'Arctique tentent d'aplanir leurs différends au Groenland

Taille du texte Aa Aa

5 pays et un horizon commun, l’Arctique. Le plus petit océan du monde, une banquise qui souffre du réchauffement climatique, et des richesses qui attirent les convoitises. Des représentants de la Russie, des Etats-Unis, du Danemark, du Canada et de la Norvège sont réunis au Groenland. Ils vont entamer des discussions ce mercredi sur leurs différents territoriaux en relation avec l’Arctique. Le droit international prévoit une zone de souveraineté de 200 milles nautiques autour des côtes des pays riverains. Il reste donc plus d’un million de kilomètres carrés qui n’appartiennent à personne.

Or un quart des réserves de pétrole et de gaz encore inexploité sur la planète se trouveraient sous l’océan selon des études géologiques. L‘été dernier des explorateurs russes ont planté un drapeau au fond de l’eau, un geste en forme de revendication. A son arrivée à Copenhague ce mardi le chef de la diplomatie russe, Sergueï lavrov, minimise cette affaire. “Avec le drapeau américain qui flotte sur la Lune, vous pouvez ajouter sur la liste aussi les drapeaux de toutes les nations dont les citoyens ont conquis l’Everest.”

Des rires mais l’enjeu est de taille en réalité. Avec la fonte des glaces de nouvelles voies maritimes s’ouvrent et facilitent les explorations pétrolières. Pour Viktor Kremenyuk, directeur de l’Institut d‘études américano-canadien à Moscou, le moment est sérieux.

“Aujourd’hui ce que nous observons est tout simplement l’amorce d’un conflit futur autour des ressources de l’Arctique. Cela serait bien sur un conflit particulièrement dangereux parce que de grande nations sont impliquées, et elles seraient capables de se battre entre elles.”

Les représentants réunis au Groenland tenteront de faire aussi une petit place dans les débats au questions environnementales et à la sécurité maritime.