DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ouverture à Rome du sommet mondial de l'agence de l'ONU pour l'alimentation

Vous lisez:

Ouverture à Rome du sommet mondial de l'agence de l'ONU pour l'alimentation

Taille du texte Aa Aa

Un sommet marqué par la présence de chefs d‘état très contestés sur la scène internationale… Le Zimbabwéen Robert Mugabe, d’abord, jugé par beaucoup responsable de la famine dans son pays, l’Iranien Mahmoud Ahmadinejad, ensuite, qui s’est illustré hier par de nouvelles provocations à l‘égard d’Israël et des Etats-Unis.

Ban-Ki-Moon a rappelé les enjeux du sommet ce matin : “Les menaces, nous les connaissons tous. Mais cette crise alimentaire est l’occasion pour nous de de changer nos politiques passées. Nous devons répondre immédiatement à la flambée des prix alimentaires, mais nous devons aussi agir sur le long terme pour améliorer la sécurité globale de l’alimentation, et tenir cet objectif plusieurs années”.

Les bio-carburants sont l’un des dossiers chauds du sommet… Le président brésilien les a défendu ce matin, Ban-Ki-Moon, lui, a appelé à un consensus international.