DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ouverture du sommet mondial sur la sécurité alimentaire

Vous lisez:

Ouverture du sommet mondial sur la sécurité alimentaire

Taille du texte Aa Aa

Comment faire en sorte que les six milliards et demi d’habitants sur terre aient tous de quoi manger à leur faim ? C’est la question qui taraude la FAO, l’agence des nations unies, chargée de l’agriculture et de l’alimentation. L’agence est d’autant plus préoccupée que partout dans le monde, les prix des produits alimentaires sont en train de flamber, dans le sillage des cours du pétrole.

Cette situation de crise sera au coeur des discussions du sommet qui s’ouvre ce mardi au siège de la FAO, à Rome en Italie.

“En matière d’importation, explique cet expert de la FAO, on constate que de nombreux pays continuent d’importer plus ou moins les mêmes quantités de produits que par le passé. La différence, c’est que, pour les mêmes quantités, il faut dépenser deux fois pluss d’argent, pour la bonne et simple raison que les prix ont doublé.”

Une cinquantaine de dirigeants seront présents à ce sommet. Parmi eux, Robert Mugabe, président du Zimbabwe. Sa présence est contestée notamment par des ONG qui l’accusent d‘être à l’origine des famines qui frappent son pays.

Autre polémique : la venue du président iranien, Mahmoud Ahmadinejad. Il est accusé de mener un programme d’armement nucléaire, à l’insu de la communauté internationale.

Plusieurs associations ont saisi l’occasion de ce sommet de la FAO pour exiger des actions concrètes. Exemple : mettre fin au développement des biocarburants, accusés de tirer vers le haut les prix des produits agricoles.