DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Incompréhension entre accusés et juge à Guantanamo

Vous lisez:

Incompréhension entre accusés et juge à Guantanamo

Taille du texte Aa Aa

L’audience préliminaire des cinq accusés des attentats du 11 septembre 2001 s’est soldée par un dialogue de sourds. Face au juge de la cour militaire américaine qui tentait de les questionner et de leur présenter les chefs d’inculpation, les cinq hommes ont dénoncé pêle-mêle leur procès, les tortures qu’ils disent avoir subies lors de leur détention au camp de Guantanamo, et la justice des hommes. Khaled Cheik Mohammed, le principal accusé, a même demandé à être exécuté pour mourir en martyr.

“Ce procès militaire, estime le procureur en chef, est clair, juste, légal comme d’autres procès aux Etats-Unis”. La défense pense au contraire que la procédure est trop précipitée, après des années de détention des accusés au secret. Ils ont été arrêtés il y a plus de cinq ans. “Si le peuple américain voyait ce qui se passe lors de ce procès à Guantanamo, dénonce une avocate militaire de la Défense, si les Américains connaissaient la portée que cela a pour notre Constitution, ils auraient honte. Je porte l’uniforme avec fierté mais je ne pense pas que cette manière de procéder soit une fierté pour n’importe quel membre de l’armée”.
Les cinq prisonniers de Guantanamo sont accusés de complot, meurtres, attentats et terrorisme. Ils risquent la peine de mort.