DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'UE veut calmer le jeu entre la Géorgie et la Russie

Vous lisez:

L'UE veut calmer le jeu entre la Géorgie et la Russie

Taille du texte Aa Aa

L’UE s’inquiète de l’attitude de Moscou. Javier Solana, le chef de la diplomatie européenne, a rencontré hier le président géorgien, Mikheil Saakachvili, avant de se rendre aujourd’hui en Abkhazie. Cette région séparatiste pro-russe située en Géorgie est au centre des tensions entre Moscou et Tbilissi. La Russie y a envoyé des renforts, au grand dam des pays Occidentaux.

“Ces décisions ne sont pas de sages décisions de la part du gouvernement russe, a indiqué Javier Solana. Elles ne contribuent pas à résoudre les problèmes. Elles contribuent à augmenter la température, ce dont nous n’avons pas besoin aujourd’hui. S’il y a bien quelque chose dont nous avons besoin, c’est de faire baisser la température.”

Le Parlement européen a également jugé hier que les troupes russes déployées depuis les années 90 en Abkhazie avaient perdu leur neutralité. Les eurodéputés se sont prononcés pour l’envoi par l’Union européenne d’une mission de maintien de la paix.
Ces prises de position confortent le président géorgien dans son bras de fer avec son puissant voisin.

Moscou vient d’acheminer en Abkhazie une unité de 400 hommes officiellement pour “rouvrir la ligne de chemin de fer” et “relancer les échanges commerciaux entre Moscou et la République séparatiste”.

Pour Tbilissi, la Russie planifie une intervention militaire afin d’annexer l’Abkhazie.