DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Rome : Bilan mitigé du sommet de la FAO


Italie

Rome : Bilan mitigé du sommet de la FAO

L’organisation pour l’alimentation et l’agriculture s’est engagée ce jeudi à “réduire de moitié le nombre de personnes qui ont faim dans le monde d’ici 2015”, et ce sans définir de mesure contraignante.

“Pas d’accord c’est toujours mieux qu’un mauvais accord. Les différentes nations sont, à défaut d’autre chose, parvenues à reconnaître qu’il y avait un problème à court terme qui est celui de la crise alimentaire”, souligne le secrétaire américain à l’Agriculture, Ed Schafer.

Malgré les quelques 4 milliards d’euros promis, la représentante du Ghana aurait préféré des mesures concrètes concernant les subventions ou les biocarburants. “La crise alimentaire à laquelle le monde fait face aujourd’hui est telle que ce serait un désastre pour les survivants de l’humanité si les conclusions de ce sommet historique débouchaient sur un nouvel échec”, prévient Mary Chinery-Hesse.

Certains regrettent que la déclaration finale n‘évoque pas les conséquences des subventions et de la spéculation. D’autres auraient souhaité que les biocarburants, soupçonnés d’aggraver la crise alimentaire, n’aient pas été formellement limités dans le texte.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'heure de la réconciliation a sonné pour Obama et Clinton