DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Montrer de l'enthousiasme, malgré la déception

Vous lisez:

Montrer de l'enthousiasme, malgré la déception

Taille du texte Aa Aa

Après 16 mois d’une bataille acharnée, Hillary Clinton annoncera en fin de journée son soutien à Barak Obama, et il lui faudra faire preuve d’enthousiasme. L’essentiel, c’est de renvoyer l’image d’un parti démocrate uni. Pour s’y préparer, les deux anciens rivaux se sont retrouvés jeudi soir en tête à tête chez la sénatrice de Californie Dianne Feinstein : “Ils ont eu une réunion d’une heure. Je les ai installés dans le salon, dans des bons fauteuils, et je suis partie. Ils étaient juste tous les deux, pendant une heure, en privé.”

Les deux candidats ont sans doute évoqué un ticket Clinton-Obama, mais aussi parlé de la dette de Hillary, qui espère l’aide de Obama pour éponger son ardoise de campagne.
“Cette élection a été profondément personnelle pour elle. Elle a constitué autour d’elle un bloc de gens qui lui ont répondu, qui l’aiment et qui la soutiennent dans le monde politique, c’est énorme. Elle veut que leurs problèmes, leurs intérêts soient représentés.”

La sénatrice de New York a fait savoir qu’elle ne
solliciterait pas la vice-présidence.
Mais si le sénateur de l’Illinois veut battre John McCain en novembre, il aura besoin des électeurs de Hillary Clinton : les femmes, les ouvriers, les personnes âgées et les Américains d’origine hispanique, qui ne lui sont pas encore acquis.