DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Corée du Sud : la contestation sociale se transforme en crise politique

Vous lisez:

Corée du Sud : la contestation sociale se transforme en crise politique

Taille du texte Aa Aa

Vers un remaniement ministériel en Corée du Sud. Le gouvernement a présenté ce mardi sa démission. Au coeur du problème : la politique néo-libérale voulue par l‘équipe au pouvoir et contestée, depuis plusieurs jours, par des dizaines de milliers de personnes dans les rues. Le président Lee Myung-Bak n’a pas encore dit s’il acceptait la démission du gouvernement. En tout cas, plusieurs ministres sont sur la sellette.

L‘élément déclencheur de la contestation a été la décision de Séoul de reprendre l’importation de boeuf en provenance des Etats-Unis. Explications : pour cause de vaches folles, les autorités sud-coréennes avaient imposé un embargo en 2003. Cet embargo a été levé en avril dernier. D’où la colère dans la rue. Les habitants estiment qu’il y a encore un danger sanitaire à consommer du boeuf américain.

En fait, c’est toute la politique du gouvernement qui est contestée. Les manifestants dénoncent l’accord de libre-échange conclu avec les Etats-unis. Ce mardi, un grand rassemblement est prévu à Séoul. Plusieurs centaines de milliers de personnes sont attendues.