DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les premiers Irlandais se prononcent pour, ou contre le Traité européen

Vous lisez:

Les premiers Irlandais se prononcent pour, ou contre le Traité européen

Taille du texte Aa Aa

Le référendum n’aura officiellement lieu que jeudi mais sur l‘île de Tory, comme sur deux autres îles du comté irlandais de Donegal, les habitants ont eu ce lundi la primeure des urnes. Dublin, craignant qu’une violente tempête ne bloque les bulletins plusieurs jours, a avancé ici la date du scrutin.

Alors que le “non” était donné gagnant par les sondages la semaine dernière, le Premier ministre Brian Cowen, partisan du “oui”, accuse ses adversaires de ne pas jouer franc-jeu.

“Des partisans du ‘non’ sont allés frapper aux portes des électeurs pour leur dire que leurs enfants allaient être enrôlés dans l’armée européenne. Ces personnes réclament ensuite un débat équitable. L’hypocrisie atteint parfois des niveaux étonnants”, s’insurge le chef du gouvernement irlandais.

Les dirigeants des trois principaux partis nationaux appellent à voter pour le Traité de Lisbonne. Ce n’est pas le cas de Gerry Adams, chef de file du Sinn Fein, un parti longtemps considéré comme le bras politique de l’ancienne IRA.

“Nous voulons que le gouvernement renégocie un meilleur arrangement qui incluerait notamment un commissaire permanent. Il s’agit de revoir le droit de véto, la notion de neutralité mais aussi le service public et les droits des travailleurs. Nous pensons qu’il est possible d’obtenir tout ça en votant ‘non’ jeudi”, explique Gerry Adams.

L’Irlande est le seul pays européen à devoir, de par sa constitution, organiser un référendum pour ratifier le traité.