DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un accord européen à l'arraché pour encadrer des semaines de travail de plus de 48 heures

Vous lisez:

Un accord européen à l'arraché pour encadrer des semaines de travail de plus de 48 heures

Taille du texte Aa Aa

Les vingt-sept ministres de l’emploi et des Affaires Sociales, se sont entendus à la majorité qualifiée, la nuit dernière à Luxembourg, pour mieux encadrer, sans les supprimer, les dérogations au plafond hebdomadaire de 48 heures de travail.

Sous certaines conditions, il sera donc possible de travailler jusqu‘à 60 ou 65 heures. Cinq pays mécontents, dont la Belgique et l’Espagne, souhaitent néanmoins un arbitrage musclé du Parlement européen.

Les ministres ont également donner leur aval au projet améliorant les droits des travailleurs intérimaires. Ces derniers bénificieront du même traitement que les employés permanents dès le premier jour de travail, sauf accord national.

Enfin “les temps de garde” vont être redéfinis. Deux arrêts de la justice européenne stipulent qu’il doivent être intégralement comptabilisés comme temps de travail.

Or, la majorité des pays européens est en infraction en la matière, notamment pour les professions médicales. Seront ainsi définies des périodes de garde “inactives”, qui pourront ne plus être comptabilisées.