DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Excuses historiques d'Ottawa aux Indiens

Vous lisez:

Excuses historiques d'Ottawa aux Indiens

Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement canadien demande pardon aux autochtones du pays. Entourés de leaders indiens et de la doyenne, âgée de 104 ans, le Premier ministre, Stephen Harper, a présenté ce mercredi des excuses historiques dans le cadre d’un processus de réconciliation.

Des excuses satisfaisantes pour la plupart des autochtones qui attendent que le discours soit accompagné d’indemnisations. “Je pense que c‘était bien. Il était temps. Nous avons attendu plus d’un siècle pour ça”, reconnait une autochtone.

Un autre membre de la communauté s’avoue déçu : “Je suis déçu par le fait qu’il ait dit que ‘quelques personnes, quelques enfants sont morts’. Non ! Beaucoup d’enfants sont morts. Des dizaines de milliers”.

Tout comme l’Australie, qui a présenté ses excuses aux aborigènes en février, le Canada avait mis en place des centres de “rééducation” pour enfants dès la fin du XIXe siècle et jusqu’aux années 70. Des enfants arrachés à leurs familles. Nombre d’entre eux ont été maltraités, certains ont même été abusés sexuellement.