DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tolérance zéro du gouvernement espagnol à l'encontre des routiers grévistes

Vous lisez:

Tolérance zéro du gouvernement espagnol à l'encontre des routiers grévistes

Taille du texte Aa Aa

Si le trafic est de nouveau fluide sur les routes d’Espagne, le bras de fer se poursuit avec une partie des routiers toujours en grève contre le pétrole cher.

Pour les deux organisations minoritaires à l’origine des blocages de ces derniers jours, les mesures proposées par Madrid ne sont pas suffisantes. Le chef du gouvernement a de son côté haussé le ton : “Je lance un appel pour qu’ils arrêtent la grève, pour qu’ils cessent leurs revendications et fassent preuve de responsabilité. Je veux souligner que le gouvernement fera preuve de “tolérance zéro”“

Preuve en a été faite hier avec l’interpellation d’une centaine de routiers lors de la levée des barrages par les forces de l’ordre.

Le mouvement a été émaillé de violences, hier un routier non-gréviste a été très grièvement brûlé alors qu’il dormait dans son camion, apparemment incendié volontairement.

Enfin les taxis espagnols ont annoncé à leur tour une grève de 24 heures à compter de vendredi.