DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Irak conteste l'omniprésence américaine

Vous lisez:

L'Irak conteste l'omniprésence américaine

Taille du texte Aa Aa

Les discussions sont au point mort. Commentaire ce vendredi du Premier ministre irakien Nouri al Maliki concernant l‘élaboration d’un pacte de sécurité avec les Etats-Unis après la fin du mandat de l’ONU. Celui-ci expire au 31 décembre. Il s’agit de fixer un cadre légal au maintien par la suite des troupes américaines. Mais Maliki ne veut pas leur laisser trop de libertés. “Lorsque nous sommes allés
négocier, nous avons constaté que les exigences américaines empiétaient sur la souveraineté de l’Irak, ce que nous ne pourrons jamais accepter. Nous ne pouvons déléguer davantage aux soldats américains l’arrestation d’Irakiens, ou la responsabilité de la lutte contre le terrorisme.”

C’est la première fois que le chef du gouvernement irakien s’exprime en détail sur ces discussions à huis-clos avec les Etats-Unis. Elles doivent aussi fixer à long terme les relations économiques et politiques entre les deux pays. Suite à cette déclaration, Washington a exprimé son souhait de poursuivre les négociations. Les Etats-Unis et l’Irak se sont fixés jusqu‘à fin juillet pour conclure un accord.