DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Solana en Iran sans grand espoir

Vous lisez:

Solana en Iran sans grand espoir

Taille du texte Aa Aa

La mission de Javier Solana en Iran pour trouver une
solution sur le dossier nucléaire s’annonce pour le moins difficile. D’ailleurs, avant même son arrivée à Téhéran, le Haut représentant de l’Union européenne pour la politique étrangère et de sécurité commune avait indiqué qu’il ne fallait pas “attendre de miracle”. Ce que ce représentant de la France aux Nations unies, Nicolas de Rivière, traduit en termes très directs. “Cela fait maintenant
cinq ans qu’une succession d’offres de plus en plus
généreuses ont été faites à l’Iran sans que ce pays montre en retour le moindre intérêt. La balle est dans leur camp et nous espérons vivement qu’ils auront la sagesse d’attraper rapidement cette main que nous leur tendons.”

Il y a pourtant peu de chance que les autorités iraniennes acceptent aujourd’hui ce qu’elles ont refusé hier : la suspension de leurs activités d’enrichissement d’uranium contre une coopération économique. “Si l’offre de Solana est raisonnable et qu’elle protège nos intérêts nationaux, alors, nos autorités et notre peuple l’examineront avec sagesse”, explique cet habitant de Téhéran. “L’Iran ne doit en aucun cas, même au risque d’une guerre, abandonner l’enrichissement d’uranium, car c’est sa veine jugulaire”, estime cet autre. “Il n’y aura jamais de reddition de l’Iran face aux exigences occidentales dégradantes”, vient de réaffirmer
l’un des plus hauts dignitaires religieux.