DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Kosovo écrit une nouvelle page de son histoire

Vous lisez:

Le Kosovo écrit une nouvelle page de son histoire

Taille du texte Aa Aa

Sa nouvelle constitution entre en vigueur ce dimanche, quatre mois après la proclamation de son indépendance. Une constitution, symbole d’une souveraineté que la Serbie, soutenue par la Russie, jugent absolument sans valeur.

Le président Kosovar Fatmir Sejdiu a reçu le précieux sésame des mains du président du parlement. Il en a profité pour signer toute une série de lois qui jusqu‘à présent devaient recevoir l’aval de la MINUK, la mission de l’ONU au Kosovo.

Dans une allocution, le président du Kosovo a souhaité que “les institutions du pays prennent leurs responsabiltés, et qu’elles seront aidées par la communauté internationale pour relever les défis qui l’attendent, notamment l’intégration des Serbes qui refusent la nouvelle réalité du pays”

La Serbie a de son côté adopté la position qu’elle a toujours tenue depuis la proclamation unilaterale d’indépendance du Kosovo, celle du refus.
Le président Boris Tadic s’est exprimé ce matin,
Pour lui, la mise en place de la constitution du Kosovo est “un évènement politique avec des conséquences nocives. Il a ajouté que pour la Serbie tout cela n’avait aucune validité.”

Le plus dur reste à venir pour le Kosovo, et en particulier pour les enclaves serbes situées dans la partie nord du territoire. 50 000 habitants, y vivent. Tous demandent leur rattachement à la Serbie, ce que Belgrade refuse car cela impliquerait la reconnaissance de l’indépendance du reste du Kosovo.