DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Union européenne se penche sur son avenir après le non irlandais

Vous lisez:

L'Union européenne se penche sur son avenir après le non irlandais

Taille du texte Aa Aa

La semaine s’annonce délicate pour les dirigeants des Etats membres de l’Union européenne et la Commission à la suite du non irlandais au traité de Lisbonne. Et le Premier ministre irlandais Brian Cowen sera en première ligne. Jeudi et vendredi en Conseil européen, les autres chefs d’Etat et de gouvernement vont lui demander des explications.
“Comme nous l’avions dit pendant la campagne électorale, a déjà commenté Brian Cowen, ce vote négatif nous emmène dans des eaux troubles. Parce que le traité de Lisbonne ne peut pas entrer en vigueur sans l’accord de tous les Etats membres. Alors il faut que l’on regarde cela de près avec nos partenaires.”

Et les premières réactions de ces partenaires ont été d’appeler à la poursuite du processus de ratification en minimisant les conséquences de ce référendum irlandais. L’idée d’une Europe à deux vitesses a même refait surface. De quoi occuper les ministres des Affaires étrangères, qui se retrouvent ce lundi à Bruxelles.