DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Immigration : L'opposition européenne appelle au rejet de la "directive retour"

Vous lisez:

Immigration : L'opposition européenne appelle au rejet de la "directive retour"

Taille du texte Aa Aa

La “directive retour” est soumise ce mercredi au vote du Parlement de Strasbourg. Le texte prévoit notamment une interdiction de séjour de 5 ans sur le territoire européen pour les clandestins. Le commissaire européen à la Justice, la liberté et la sécurité défend le texte. “Je ne peux pas laisser caricaturer la politique en disant que c’est l’Europe qui se barricade derrière ses frontières. Non, c’est une Europe qui prend à bras le corps ses problèmes de migration dans une approche équilibrée, c’est une Europe ouverte mais une Europe qui n’accepte pas non plus que tout cela soit laissé un peu dans une situation de désordre qui ne profite à personne”, explique Jacques Barrot.

La plupart des euro députés de l’opposition de gauche soulignent les lacunes du texte en matière de protection des droits fondamentaux. Certains, comme l‘élu italien Giusto Catania, regrettent notamment que le projet fixe à 18 mois la durée maximale de rétention.

“18 mois de détention obligatoire c’est une ignominie. Surtout maintenant que tout le monde est d’accord sur le fait que, passées 72 heures, il devient impossible d’identifier un immigré”, explique l’eurodéputé italien.

Le placement en rétention devrait être contrôlé par une autorité judiciaire. Sa durée serait de six mois maximum avec une éventuelle prolongation de douze mois en cas de manque de coopération de l’intéressé ou de son pays d’origine.