DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Onu et les Pays-Bas traînés en justice pour le massacre de Srebrenica

Vous lisez:

L'Onu et les Pays-Bas traînés en justice pour le massacre de Srebrenica

Taille du texte Aa Aa

L’Onu peut-elle être trainée en justice ? C’est ce à quoi doivent répondre des juges néerlandais qui étudient les plaintes de survivants du génocide de Srebrenica.

La question est débattue devant un tribunal à la Haye, et pour une fois, non pas devant le Tribunal Pénal International. Sur le banc des accusés donc, les Pays-Bas, et les Nations Unies. Les plaignants : des proches de victimes qui travaillaient au service des soldats néerlandais lors du drame d’une part, et une association des “Mères de Srebrenica” d’autre part. Tous tentent de faire reconnaître la responsabilité des Pays-Bas de l’Onu dans le massacre.

Le 11 juillet 1995, les Casques bleus néerlandais de l’Onu, déployés pour protéger les civils musulmans réfugiés à Srebrenica, n’ont pas pu empêcher la prise de l’enclave par les Serbes. Ce bain de sang, qualifié de génocide par le TPI , a provoqué la mort de près de 8.000 musulmans. Le pire massacre en Europe depuis la seconde guerre mondiale.