DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le marché des avions ravitailleurs de l'US Air Force : vers un nouvel appel d'offre

Vous lisez:

Le marché des avions ravitailleurs de l'US Air Force : vers un nouvel appel d'offre

Taille du texte Aa Aa

L’avis de la cour des comptes américaine n’est que consultatif mais il est probable que l’US Air Force va rouvrir les discussions pour l’attribution du contrat des avions ravitailleurs que l’européen EADS, associé à l’américain Northrop Grumman, avait remporté. Cette remise en cause pour EADS est un coup dur, même si le groupe aéronautique européen conserve sa stratégie “américaine”.

Pour Patty Murray, sénatrice démocrate, la concurrence Boeing/Airbus a débouché sur une mauvaise décision, ce qu’a bien décelé la cour des comptes en rendant un avis sans ambiguïté, Et ça a ajouté Patty Murray, c’est une bonne nouvelle pour les travailleurs américains, pour la sécurité nationale et pour notre économie”.

L’appareil proposé par EADS : le KC45 est une version de l’Airbus A330. En l’espace de 4 ans, il a gagné tous les appels d’offres face au Boeing 767. En Grande Bretagne, en Arabie Saoudite, aux Emirats arabes unis et en Australie. C’est ce qui faisait dire à Louis Gallois, Pdg d’EADS jeudi matin que le groupe possédait le meilleur avion pour répondre aux spécifications de l’armée de l’air américaine et qu’il reposerait sa candidature.

La cour des comptes a donc donné raison à Boeing qui contestait les conditions dans lesquelles l’Armée de l’air américaine avait attribué à EADS et Northrop Grumman un énorme contrat de 179 avions ravitailleurs pour une somme de plus de 20 milliards d’euros.

L’US Air Force dispose de 60 jours pour relancer un nouvel appel d’offre si elle le désire.