DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Poursuite de la contestation contre la flambée des prix des carburants

Vous lisez:

Poursuite de la contestation contre la flambée des prix des carburants

Taille du texte Aa Aa

En Espagne, entre huit et dix mille agriculteurs ont défilé hier à Madrid pour réclamer des aides de leur gouvernement et notamment la réduction des taxes sur le pétrole. La grogne du monde agricole s’ajoute à celle des routiers qui manifestaient la semaine dernière et au mouvement des pêcheurs qui pour certains, poursuivent leur grève illimitée.
Dans la ligne de mire des manifestants: le ministère de l‘économie visé par des jets de tomates.

“Avec les prix des carburants, des céréales, du fourrage et des engrais, qui ont augmenté de 100% l’an dernier, explique un représentant syndical, nous ne gagnons même pas assez pour compenser nos coûts de production.”

En Grèce, ce sont les consommateurs qui se mobilisent. Environ 2000 personnes ont manifesté hier à Athènes pour exiger des aides de la part du gouvernement grec face à la hausse des prix de l‘énergie et de l’alimentation. Un problème crucial dans un pays qui en mai, a connu sa plus forte inflation en dix ans: 4,9%.

“J’ai boycotté les produits trop cher quand ils ont lancé un appel au boycott sur le lait et les pâtes, dit cet employé, mais vous ne pouvez pas le faire très longtemps, vous êtes bien obligés de boire du lait et de manger.”

D’autres actions ont également eu lieu en France, mais aussi en Israël et en Thaïlande, elles étaient organisées par les routiers. Au Népal, des manifestations violentes ont éclaté pour réclamer une baisse du coût des transports.