DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Robert Mugabe, président "de droit divin"d'un pays exsangue

Vous lisez:

Robert Mugabe, président "de droit divin"d'un pays exsangue

Taille du texte Aa Aa

L’ancien héros de l’indépendance devenu président de droit divin. Au pouvoir depuis 28 ans, Robert Mugabe affirmait vendredi : “seul Dieu peut me retirer le pouvoir qu’il m’a donné”. Quant aux opposants, ils les considère comme des marionnettes de l’ex puissance coloniale, le Royaume Uni :“Voter pour le MDC, c’est voter pour que les britanniques reviennent, pas seulement qu’ils aient de l’influence, mais un pouvoir réel.” déclarait-il dernièrement.

La propagande électorale du parti de Mugabe fait le raccourci: Américains et Britanniques ont trouvé dans le MDC un cheval de Troie pour revenir, notamment, sur la réfome agraire. En 2000, après avoir perdu un réferendum pour réviser la constitution, Mugabe lance une campagne d’expropriation des terres détenues par les fermiers blancs pour les redistribuer aux noirs.

Menées par des vétérans de l’indépendance, les occupations de fermes se font dans la violence, et déjà le MDC est accusé d‘être au service des anciens colons blancs.

La crise économique au Zimbabwé s’agrave. L’inflation explose, le taux de chômage est de 80%. On estime que quelque 3 millions et demi de Zimbabwéens ont quitté le pays, la plupart pour gagner illégalement l’Afrique du Sud.

Lors du récent sommet de la FAO à Rome, le président Mugabe a encore accusé les Occidentaux de soutenir l’opposition : “Les fonds ont été dirigés via les ONG vers les partis politiques d’opposition qui sont une création de l’ouest. Et de surcroit, les ONG financées par les pays occidentaux utilisent la nourriture comme une arme politique pour combattre le gouvernement, spécialement dans les zones rurales”.

L’ancien grenier de l’Afrique est vide. 25% des zimbabwéens dépendent de l’aide alimentaire pour se nourrir, beaucoup ne mangent qu’une fois par jour.