DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une conférence à Vienne pour la reconstruction du camp palestinien de Nahr el-Bared au Liban

Vous lisez:

Une conférence à Vienne pour la reconstruction du camp palestinien de Nahr el-Bared au Liban

Taille du texte Aa Aa

Elle s’est ouverte ce matin avec des donateurs internationaux, le premier libanais Fouad Siniora, la Banque mondiale et l’agence des Nations unies pour l’aide aux réfugiés palestiniens.

L’objectif est de collecter les 290 millions d’euros nécessaires à la reconstruction.

Des fonds synonymes d’espoir pour cette femme réfugiée : “je veux qu’ils prennent soin de nous, qu’ils aient de la compassion. Nous sommes un peuple malheureux, nous l’avons toujours été. S’ils ont du coeur, ils en auront aussi pour notre peuple”.

La moitié des 31 000 réfugiés de Nahr el-Bared vivent désormais dans le camp de Baddaoui. D’autres sont cantonnés à des caravanes de fortune à l’image de cet homme qui en a assez : “Tout ce qu’ils nous ont donnés, ce sont des caravanes. Mais nous avons trop chaud dedans, et en plus il y a des scorpions et des serpents, on ne peut pas y vivre”.

Le camp de Nahr el-Bared qui accueillait près de 31.000 personnes a été dévasté l’an dernier par des combats meurtriers entre l’armée libanaise et des membres du mouvement islamiste Fatah al-Islam, se réclamant de l’idéologie d’Al-Qaïda.