DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Robert Mugabe joue le dédain face à la pression occidentale

Vous lisez:

Robert Mugabe joue le dédain face à la pression occidentale

Taille du texte Aa Aa

Le régime de Mugabe continue ses préparatifs pour le second tour de la présidentielle comme si de rien n‘était. “L’Occident peut crier tant qu’il veut, a lancé le président du Zimbabwe lors d’un meeting, le scrutin aura lieu”. Robert Mugabe, au pouvoir depuis l’indépendance du pays, craint de perdre son semblant de légitimité si l‘élection est annulée.

Dans la nuit de lundi à mardi, le Conseil de sécurité de l’ONU a déjà condamné tout scrutin dans les conditions actuelles. “Les violences contre l’opposition, estime le Conseil, rendent impossibles la tenue d’une élection libre et équitable”. L’opposition zimbabwéenne a confirmé ce mardi à la Commission électorale le retrait de son candidat au second tour de la présidentielle. Morgan Tsvangirai s’est retiré doublement puisqu’il a trouvé refuge à l’ambassade des Pays-Bas à Harare. Il ne la quittera que quand il se sentira en sécurité.