DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La communauté Rom est la plus discriminée en Europe

Vous lisez:

La communauté Rom est la plus discriminée en Europe

Taille du texte Aa Aa

C’est le triste bilan du rapport publié mardi
par l’Agence des droits fondamentaux de l’Union Européenne. Impossible ou presque pour cette minorité de trouver un logement, se faire soigner ou encore scolariser leurs enfants. Pour Livia Jaroka, eurodéputée hongroise issue de la minorité Rom, l’Europe est leur seul espoir. “En Europe, les Roms ont une espérance de vie inférieure de dix ans à la moyenne”, assène-t-elle. “Nous devons faire face à de multiples discriminations. Par exemple, 90% de la communauté est au chômage. Mais le plus important, c’est que nous devons considérer ces problèmes non pas comme des problèmes Roms mais comme des problèmes d‘éducation, de développement régional, de chômage…qui doivent être examinés au niveau européen”, a-t-elle déclaré.

En Italie, où vivent près de 170 000 Roms, la cohabitation n’est pas aisée. Exemple, dans la banlieue de Naples, où un camp a été incendié à la mi-mai et ses occupants chassés après qu’une adolescente a été accusée d’avoir tenté de kidnapper un bébé. Pour les organisations de soutien aux immigrés, le sentiment anti-Rom se généralise. “Tout le monde a oublié l’Holocauste et l’extermination des tziganes dans les camps”, regrette Mario Marazziti, porte-parole de la Communauté de Sant’Egido. “Les Roms sont devenus les boucs émissaires de la population”, a-t-il poursuivi.

Vendredi déjà, la Commission européenne contre le racisme et l’intolérance, s‘était inquiétée d’une mesure proposée par le gouvernement Berlusconi. Un projet de loi prévoit de faire de l’immigration illégale un délit passible de six mois à quatre ans de prison.