DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Londres a le champ libre pour une ratification parlementaire du traité de Lisbonne

Vous lisez:

Londres a le champ libre pour une ratification parlementaire du traité de Lisbonne

Taille du texte Aa Aa

La justice britannique a levé le dernier obstacle sur la voie de la ratification du traité européen de Lisbonne par la Grande-Bretagne en rejetant le recours de l’eurosceptique Stuart Wheeler. Cet homme d’affaires de 73 ans proche des conservateurs voulait contraindre Gordon Brown à organiser un référendum. Il avait basé son action en justice sur la promesse du parti travailliste d’organiser un référendum sur la défunte Constitution européenne.

Mais cette fois, le Premier ministre britannique a estimé que le traité de Lisbonne était fondamentalement différent du texte rejeté par la France et les Pays-Bas en 2005, et il a choisi de recourir à une ratification parlementaire, pratiquement achevée à ce jour.

A Bruxelles, on s’est félicité de la décision des juges britanniques. 19 états ont ratifié le traité, et 7 sont en voie de le faire, mais le non irlandais le 12 juin a propulsé l’Union dans une nouvelle crise institutionnelle.

La semaine dernière, les 27 ont regardé comment remettre la machine sur les rails, alors que de nouveaux problèmes apparaissent en République tchèque, ou la ratification du texte suscite de nombreuses divisions.